Cinéma 1

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit. Voluptatem tempore asperiores sit, tempora perspiciatis ullam accusantium repellat quam et laboriosam nesciunt, optio, do lorem aut, dicta quos nostrum eveniet sapiente maiores!

Cinéma 2

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit. Voluptatem tempore asperiores sit, tempora perspiciatis ullam accusantium repellat quam et laboriosam nesciunt, optio, do lorem aut, dicta quos nostrum eveniet sapiente maiores!

Cinéma 3

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit. Voluptatem tempore asperiores sit, tempora perspiciatis ullam accusantium repellat quam et laboriosam nesciunt, optio, do lorem aut, dicta quos nostrum eveniet sapiente maiores!

Cinéma 4

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit. Voluptatem tempore asperiores sit, tempora perspiciatis ullam accusantium repellat quam et laboriosam nesciunt, optio, do lorem aut, dicta quos nostrum eveniet sapiente maiores!


0 Mon Panier
Fermer

Votre Panier

FESTIVAL LUMIERES 2019

La Fille du puisatier

MERCREDI 16 OCTOBRE à 20h au Ciné-Meyzieu - ACHAT

 

France, 2011, 1h49, couleurs, format 1.85

Réalisation & scénario : Daniel Auteuil, d’après le film éponyme de Marcel Pagnol
Photo : Jean-François Robin
Musique : Alexandre Desplat
Montage : Joëlle Hache
Décors : Bernard Vézat, Jean-Marc Pacaud
Costumes : Pierre-Yves Gayraud, Karine Charpentier
Production : Alain Sarde, Jérôme Seydoux, Pathé Productions, A.S. Films - Alain Sarde Films, Zack Films, TF1 Films Production
Interprètes : Daniel Auteuil (Pascal Amoretti, le puisatier), Kad Merad (Félipe), Sabine Azéma (Mme Mazel), Jean-Pierre Darroussin (M. Mazel), Nicolas Duvauchelle (Jacques), Astrid Bergès-Frisbey (Patricia), Émilie Cazenave (Amanda), Marie-Anne Chazel (Nathalie), Coline Bosso (Isabelle), Chloé Malarde (Marie), Brune Coustellier (Léonore), Ilona Porte (Roberte), Jean-Louis Barcelona (le commis), Patrick Bosso (le garçon), François-Éric Gendron (le capitaine), Michèle Granier (Mélanie, la bonne), Gérard Montel (l'homme de la terrasse), Zachary Auteuil (Amoretti, le bébé)

Sortie en France : 22 avril 2011

 

Vingt-cinq ans après le diptyque de Claude Berri, Manon des sources et Jean de Florette, qui lui a valu le César du meilleur acteur en 1987 pour son rôle d’Ugolin, Daniel Auteuil se lance dans la réalisation avec le remake d’un des films les plus célèbres de Marcel Pagnol.

Portant, depuis sa collaboration avec Berri, le désir secret de mettre en scène une œuvre de Pagnol, le futur réalisateur désire se sentir « protégé par un auteur. » Et lorsque Jacqueline Pagnol, la veuve du romancier-cinéaste, lui cède les droits de La Fille du puisatier, Daniel Auteuil respecte scrupuleusement le film tourné en 1940, pendant l’invasion allemande. Suivant un découpage presque similaire, Daniel Auteuil écrit en se basant sur les notes de Pagnol après la sortie de son film en insérant cependant certaines scènes originales. Ainsi, la mère – absente de l’œuvre initiale – se rend à l’anniversaire de Patricia sur une chanson populaire de Caruso, que chantait la mère de Daniel Auteuil. L’œuvre lui est familière depuis l’enfance : « Je suis provençal. Revenir à Pagnol, c’est comme si j’étais un musicien qui reprend un air connu après l’avoir entendu toute son enfance. »

Après avoir endossé des personnages froids, comme ceux de Claude Sautet dans Quelques jours avec moi et Un cœur en hiver, Daniel Auteuil a, « comme un besoin irrépressible », l’ambition d’un premier film « beaucoup plus solaire ».

« Le film de Daniel Auteuil est fidèle à Pagnol, à son émotion, à son humour, à son sens de l’honneur et de la dignité. On y retrouve, grâce aux images de Jean-François Robin, provençales, presqu’impressionnistes, à la musique d’Alexandre Desplat, le souffle et la tendresse de Pagnol. » (Patrice Duhamel, Le Film français, avril 2011).



Chartes de confidentialité | Mentions légales | CGV | Copyright © - Tous droits réservés - Solution réalisée par ©Arinasoft